16/12/2012

Les savants, de Manu Joseph


Les savants
Manu Joseph (Indien)
Points
424pages
7.90 €

Une comédie décapante !

Ayyan est un intouchable. Il vit dans au B 41, un vieil immeuble type "cage à lapins" où personne ne voulait s'y installer cinquante ans auparavant.
Mais Ayyan est ambitieux. Il veut sortir sa femme et son fils de ce quotidien tenant dans un appartement de 16 mètres carré et demi. Rejetant la religion hindouiste et son système de castes, sa famille aura droit aux mêmes privilèges que les brahmanes ! Une seule solution : faire passer son fils pour un génie.
Etant secrétaire dans un centre d'astronomie, il récolte jour après jour des notions scientifiques provenant de ses "collègues" érudits pour les apprendre à son fils. Il fait aussi publier des articles sur son fils dans divers journaux indiens. Mais plus le temps passe, plus la supercherie est grosse...

Caroline

La société du hold-up, Paul Vacca


La société du hold-up
Paul Vacca
Mille et une nuits
158 pages
13 €

Une brillante explication du capitalisme.
Avant, à l'époque de Robin des Bois, on volait aux riches pour donner aux pauvres. Et maintenant ? Découvrez ce que font les banques, Apple, Facebook, et bien d'autres entreprises.

L'avantage de cet ouvrage est qu'il se lit comme un thriller, et est idéal pour s'instruire en économie. Il répondra aux questions de tous les curieux !

Et nous sommes ravies de vous informer que Paul Vacca viendra donner une conférence à Bourg-en-Bresse ! nous vous communiquerons la date prochainement.

Coups de coeur de Zabou




Une histoire à suivre du bout des doigts au moyen d'une ligne en feutrine qui court de page en page.

Pour les 3-5 ans
Et un nouvel épisode des petites poules,  à venir découvrir à la librairie ! Idéal pour les 5-7 ans !

La réparation, Colombe Schneck


La réparation
Colombe Schneck
Grasset
218 pages
17 €

Le récit touchant de Colombe Schneck, à la recherche de ses origines.
Sa fille s'appelle Salomé. Or, sa maman lui avait fait promettre que sa petite fille s'appellerait ainsi, mais cette promesse s'était enfouie dans sa mémoire. Pourquoi Salomé, comme une cousine de Colombe, décédée pendant la seconde guerre mondiale ?

Les langues finissent par se délier et raconter ce lourd passé. La déportation du petit village lituanien jusqu'au ghetto de Kovno, le quotidien insoutenable, des décisions impossibles, vivre avec de douloureux souvenirs...
Un livre EMOUVANT.
Caroline.

13/12/2012

Le dernier homme de la tour, commenté par une lectrice


Le dernier homme de la tour
Aravind Adiga (Indien)
Buchet Chastel
582 pages
25 €


En Inde, à Mumbaï, les nouvelles constructions (ou reconstructions) se font au prix fort et fleurissent comme des champignons. Les habitants de la tour Vishram seront les témoins mais aussi les acteurs de l’une d’entre elles…
La tour Vishram est habitée par des gens différents qui cohabitent le mieux possible. Si les conditions de vie ne sont pas parfaites, l’entraide et le respect mutuels préservent l’équilibre fragile…mais précieux à ces habitants.
Un jour, un promoteur sans aucun scrupule leur propose à chacun une somme d’argent contre leur départ, à la condition que tous les habitants donnent leur accord, tous, sans exception…
 
Et là, on devine que ça ne se passera pas comme prévu. L’équilibre sera rompu, réduit en miettes pour laisser la place à la discorde et…l’horreur. Et c’est bien là la force incroyable de ce livre…

Lisez ce livre comme vous assisteriez à une petite expérience, qui serait d’observer ce qu’il se passe quand on agite de l’argent sous le nez de personnages qui ont tous d’excellentes raisons de l’accepter, mais à qui l’on dirait de rentrer dans l’arène pour le récupérer.

Si en plus, vous vous laissez emmener dans cette Inde-là, l’effet sera garanti.

Aravind Adiga, cache bien son jeu, il nous embringue dans « ce petit jeu », soit, mais lorsqu’on ne veut plus regarder, lorsque ce n’est plus marrant, il nous oblige non seulement à constater, mais aussi à nous poser la question cruelle : vous, vous feriez quoi ?

Anne E.

12/12/2012


Ernest et Célestine





 
 


Une belle histoire d'amitié dans un monde où les ours et les souris ne se croisent jamais...
Mais c'est sans compter la rencontre inattendue d'Ernest et Célestine qui malgré leurs différences et le regard des autres, se lient d'amitié.
Mais cela n'est pas du goût de tout le monde...

Un livre rempli de poésie, avec des illustrations magnifiques.



29/11/2012


SIGNATURES JEUNESSE
 
 
Etoile des forêts
 
 
 


 
L'Enfantier
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous avons le plaisir d'accueillir au mois de décembre deux signatures jeunesse à la Librairie.
Le mercredi 19 et le vendredi 21 décembre, venez nombreux, petits et grands, à la rencontre de ces auteurs !
 
 



27/11/2012

La sanction, commenté par une lectrice


La sanction
Trévanian

Un roman d'espionnage teinté de polar qui évolue vers le thriller psychologique. Un personnage principal solitaire, froid, cynique  qui devient attachant : Jonathan Hemloch ; des personnages secondaires et des paysages qui gravitent autour de lui, pour exciter la lecture. Un roman passionnant avec en filigrane une critique de la CIA, de la "supériorité" des américains, d'un certain monde.

  Double vie de Jonathan Hemlock .
Côté face : Professeur d'art à l'Université de New York, collectionneur invétéré de tableaux, athlète et ancien alpiniste de renommée mondiale, séduisant et séducteur (le sexe: un besoin physiologique !), vivant sur Long Island, dans une église transformée en loft.
Côté pile : Tueur amoral, sans état d'âme, sans idéologie, agissant pour une agence gouvernementale américaine de contre-espionange qui ne recule devant rien  pour arriver à ses fins. Sa dernière mission : "La sanction" : tuer une cible non identifiée. Cette sanction le conduira à abattre un alpiniste lors de l'ascension de l'Eiger par la face nord : montagne qui ne laisse ni embrasser, ni caresser et qui se refuse à l'Homme.


Bonne ascension

 
Mya

Jean-Philippe Mégnin
 







Je vous rappelle que Mr Mégnin vient signer à la Librairie ce samedi de 14h30 à 17h30.
Si vous n'avez pas encore lu "La patiente", mon coup de coeur, il vous reste encore un peu de temps !
Il passera également à la Grande Librairie le 6 décembre !
Venez nombreux à sa rencontre !


 Joël Dicker
 



Le samedi 15 décembre nous accueillerons Joël Dicker qui fait grand bruit avec son livre "La vérité sur l'affaire Harry Quebert", détenteur du Prix Goncourt des lycéens et de l'Académie
Française ainsi que meilleure vente de cette fin d'année en Librairie.
Alors notez bien ce jour-là afin de rencontrer un grand écrivain de 27ans à peine !


Lydie ZANNINI.

22/11/2012

" Ce soir on bouquine"



 
 

Voilà tous les livres dont je vais parler mardi 27 novembre de 19h à 21h avec la compagnie Artphoneme.
à
Bourg En Bresse au 9 de la Rue Carnot..
Premier essai avec des lecteurs dans la bonne humeur.
Je vous présenterai mes coups de coeur.

Nous pourrons ainsi lire, découvrir et échanger autour des oeuvres proposées par tous car vos choix seront aussi les bienvenus.


Venez nombreux !


Lydie.

17/11/2012

Dimanche, il pleut

On annonce de la pluie pour dimanche ?
Chouette, vous allez pouvoir rester à la maison et vous " retenir aux brindilles " ...

Dans le dernier livre de Sébastien Fritsch, comme toujours , un secret peut en cacher un autre ...

Lisez le, les filles, vous allez être captivées dès la page 22, les pages 40 et les suivantes vont vous bouleverser...
Vous allez passer de la nostalgie de l'enfance aux attentes improbables de l'adolescence. Vous vivrez le quotidien de la maturité, que l'auteur sait si bien vous décrire, chaque geste mesuré, chaque mot pesé ...
Voilà plus d'une semaine que j'ai tourné la dernière page de ce roman et il n'est toujours pas sorti de ma tête.
J'ai déroulé, avec Ariane, le fil de son histoire. Avec elle j'ai, dans le labyrinthe, avancé, hésité, erré, progressé. J'y ai croisé tour à tour la joie et la peur, j'y ai rencontré des personnages drôles, émouvants, fantasques, lugubres, charmeurs, pervers ou fiables, traitres ou fidèles ...
Et une petite brindille est restée fichée dans mon cerveau.


10/11/2012

SE RETENIR AUX BRINDILLES


Se retenir aux brindilles
Sébastien Fritsch
Aux éditions fin mars début avril
Roman 


Inséparables, Ariane, Tristan et Matthias ont passé leur enfance à jouer avec leurs peurs. Au milieu des étangs de la Dombes ou dans les pièces vides d’un château oublié, ils cherchaient l’émotion, l’interdit, le danger.
Trente ans plus tard, les frayeurs d’Ariane n’ont plus cette saveur plaisante de l’imaginaire : c’est un homme bien réel – un homme qu’elle a aimé – qu’elle fuit maintenant.
Car si les enfants font de la peur un jeu, les adultes, eux, savent en faire une arme.
 
Paru le 6 Novembre.
Voilà quelques années déjà que nous sommes fidèles lectrices de Sébastien Fritsch. Nous attendions son nouveau roman avec impatience et curiosité.
Lydie, dès les premières pages, s'impatientait de découvrir le pourquoi de ce fol road-movie, pressée de comprendre ce qui peut lancer une femme et ses enfants en bas âge dans une telle aventure ...
Pour ma part, je me délectais de toutes ces belles pages sur l'enfance, les petits riens avec lesquels on joue à se faire peur, avant que la réalité ne nous rattrape, à l'adolescence, d'abord, puis à l'âge adulte ...
Je vous fais découvrir bientôt les plaisirs de ma dégustation. A lire sans modération ...

08/11/2012

JEROME FERRARI/PRIX GONCOURT/ACTES SUD


Le sermon sur la chute de Rome
Jérôme Ferrari
Actes Sud

 GONCOURT 2012


lepoint.fr :Le livre emporte le lecteur dans la montagne corse. Un vieil habitant, Marcel Antonetti, est rentré au village ruminer ses échecs. A la surprise générale, son petit-fils Matthieu renonce à de brillantes études de philo pour y devenir patron du bar du village, avec son ami d'enfance, Libero.

Leur ambition ? Transformer ce modeste troquet en "meilleur des mondes possibles". Les débuts sont prometteurs. Mais bientôt l'utopie vire au cauchemar. Les ex-apprentis philosophes sont frappés par la malédiction qui condamne les hommes à voir s'effondrer les mondes qu'ils édifient.

Je vous l'avais bien dit que c'était le livre de l'année !
http://librairiedutheatre.blogspot.fr/2012/10/le-sermon-sur-la-chute-de-rome.html





02/11/2012


Gioconda
Nikos Kokàntzis

L'aube
6.80 €




 
 
Nikos Kokantzis n'a écritqu'un seul livre : Gioconda, son chef d'oeuvre.
1943 : il tombe amoureux comme tous les gamins, et ce premier amour sera unique.


 Bouleversant, chargé d'émotion, ce récit dévoile la force des sentiments, les émois passionnés, la complicité entre deux êtres.
L'auteur nous raconte une histoire magnifique, la sienne.

 Une petite merveille.
 
 

30/10/2012


Des fauves et des hommes
Patrick Graham



Anne Carrière
420 pages  
22 €



 Un homme noir, Sydney, et Carson, une adolescente, fuient sur des routes peu sûres, poursuivis par une mafia qui a peur des preuves détenues par Sydney.
    Une vue de l'Alabama en 1931, comme on le connait peu. A travers ces deux forts caractères, nous découvrons la tenacité, la peur, l'amitié, et même la tendresse bourrue.
   Ce roman de Patrick Graham est magnifique, digne des plus grands auteurs américains, et nous offre une tranche de l'histoire de l'Amérique au début de la carrière d'Edgar Hoover.


Passionnant, vous serez emportés !

23/10/2012

LE SERMON SUR LA CHUTE DE ROME.


 Le sermon sur la chute de Rome
Jérôme Ferrari
ACTES SUD
roman 

Le point de vue des éditeurs :

Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en “meilleur des mondes possibles”. Mais c’est bientôt l’enfer en personne qui s’invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d’irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l’âme humaine à se corrompre.
Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d’une écriture somptueuse d’exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s’effondrer les mondes qu’ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d’échec en refondant sans trêve, sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.
 
A mes yeux, le meilleur livre de l'année.
 
De prime abord, on croit tout comprendre du sentiment d'isolement lié à l'insularité, mais au fil des pages, magnifiques, on se retrouve face à l'universelle solitude ... Un roman juste, beau et fort, dans lequel chacun de nous retrouvera un peu de sa propre expérience.
 
 

17/10/2012

Vendredi 26 octobre
Conférence avec Monsieur DUFUMIER 20H30

AMPHITHEATRE ALIMENTEC
BOURG-EN-BRESSE
Entrée Libre

Une conférence de Marc Dufumier est organisée à l'occasion
de la parution de son livre " Famine au sud, mal bouffe au nord"
Comment le Bio peut-il nous sauver ??



Marc Dufumier est professeur d'agriculture comparée et de
développement agricole à AgroParis Tech.








La vente du livre ainsi qu'une séance de dédicaces seront proposées à l'issue de la conférence, par la Librairie du Théâtre

Brefs récits pour une longue histoire
Roger Grenier
Gallimard
140 pages
13.90 €
 
 
 
La connivence de deux collègues météorologues
qui va tourner de travers,
Un vieux monsieur victime de lui-même,
Un mort qui écoute sa maîtresse parler à travers le cercueil,
Toutes ces nouvelles savoureuses sont à savourer,
Surtout ne pas en lire deux de suite,
elles sont trop rares !
 
Lydie Zannini.


11/10/2012

LE JARDIN PLUME


LE JARDIN PLUME
Jardins d'exception / ULMER
94 pages (texte, photographies)





visité par Mya

En feuilletant ce livre, prenez le temps de vous promener dans le jardin Plume, créé par Sylvie et Patrick Quibel et photographié au fil des saisons par Joëlle et Gilles Le Scanff-Mayer. Chaque page tournée invite à la découverte d'un jardin avec ses fleurs, graminées, arbustes et/ou arbres. Laissez vos yeux et votre esprit vagabonder dans les photographies ; au fur et la mesure la sérenité va s'installer. Et si votre chemin vous conduit un jour dans les environs de Rouen, à Auzouville-sur-Ry, arrêtez-vous, le jardin Plume vous attend. Vivez les senteurs, les couleurs et ce moment de tranquillité perçu à travers ce livre.

A offrir aux amoureux des jardins...

06/10/2012

Le papillon et la lumière, commenté par une lectrice


Le papillon et la lumière
Patrick Chamoiseau
Editions Philippe Rey
109 pages
15.50 €

Envolez-vous avec le papillon à la recherche des lumières ou de la Lumière. Trouver la beauté de la vie, Comment ? Posez-vous la question ! La réponse existe-t-elle ? Est-elle dans le livre ? Un "livre poème", doux à toucher , imprégné de sagesse et illustré avec délicatesse. 

Mya.

02/10/2012


Le vase où meurt cette verveine
Frédérique Martin


Belfond
221 pages
18 €



Zika et Joseph, 56 ans qu'ils s'aiment.
La maladie va les séparer et les rapprocher en même temps.
Zika va chez sa fille à Paris et Joseph à Montfort chez son fils marié.
Les lettres qu'ils s'écrivent vont les rapprocher, et, de douces ou moins
douces confidences s'échangent.
En revanche, la découverte de la véritable "face" de leurs enfants va
leur porter un coup au moral.
Mais un bateau si bien ancré au fil des années peut-il sombrer ?

Je vous laisse découvrir ce petit bijou toulousain (oui Frédérique Martin voit la vie en rose !) et m'en dire des nouvelles !


Elle viendra signer à la Librairie le 25 janvier 2013 !

Mon pire ennemi est sous mon chapeau
                                                                                              Laurent Bénégui

Roman Julliard
314 pages
19 €

Le Titre est très important pour la chute de l'histoire.
Laurent 42 ans, généticien se retrouve au chômage.
En plus, Laurent fait de l'hypertension.
Tout pour plaire !
Surtout plaire à Juliette qui a 20 ans de moins que lui !
Comment continuer cette relation, sinon mentir ?
Hassan Cherkaoui, lui est en pension et pour
longtemps. Comment en sortir si ce n'est en s'évadant.
La Bonne conduite, ça ne peut plus marcher : en se
mariant peut-être, les juges n'y verront rien.

La construction de ce roman est habile et fluide.
Un rebondissement à chaque chapitre,
normal me direz-vous,
mais drôle et tendre, ça il fallait le faire !

Courez acheter le Benegui !

Vous ne le regretterez pas !

27/09/2012

120 journées, de Jérôme Moirez


120 journées
Jérôme Noirez
Calmann-levy
454 pages
22.10€

Ce titre rappelle un certain livre du marquis de Sade, Les 120 journées de Sodome. Effectivement, l'auteur a choisi de s'en inspirer et d'en faire une fiction contemporaine. Habituellement romancier pour enfants, Jérôme Noirez nous offre ici un roman sur le passage de l'enfance à l'âge adulte, d'une façon inhabituelle et angoissante.
 collégiens aux âges et traits de caractère différents se rendent à leur établissement. Ils se sont souvent croisés, mais ne se connaissent pas. Et pourtant, ils vont devoir cohabiter ensemble pendant 120 jours... dans un endroit invraisemblable.

Une idée de qui ? De leur proviseur. Lui et trois autres adultes veulent tenter une expérience éducative : chacun utilisera une méthode différente pendant un mois. Mais ce n'est sans compter le caractère propre de chacun...

Les enfants vont se réveiller peu à peu dans ce lieu étrange, sans avoir eu d'informations au préalables, et sans soutien de leur famille pour qui ils seront tenus comme disparus.

La seule ouverture extérieure sera les histoires d'un conteur via micro tous les sept jours, qui ignore la nature de l'expérience. Des contes dans un autre....

Ce livre est dérangeant, mais offre une réflexion sur l'éducation(il n'existe pas de formule magique) et sur la période énigmatique qu'est l'adolescence.

Caroline.

A nous deux Paris, de benoît Duteurtre


A nous deux, Paris !
Benoît Duteurtre
Editions
333 pages
19 €

1980, Paris. Et Jérôme, 20 ans. Cela fera-t'il un bon duo ?
Le jeune homme, après deux ans d'Histoire de l'Art à Rennes, a réussi à convaincre ses parents de poursuivre ses études à Paris. Sa grand-mère lui prête même un appartement pour l'année !
Tout débute bien, en plus il a enfin le téléphone. "Oubliant" peu à peu ses études, il tente de de se faire une place dans le monde fascinant des nuits parisiennes. Il travaille son look, multiplie les rencontres dans le milieu, essaie les "choses" à la mode, et travaille avec ardeur sa grande passion : le piano.

Et allez donc voir où il va s'embarquer ! A vingt ans, toutes les décisions seront-elles sans conséquences ?

Des choix donc, d'autres sorties que l'Hippopotamus avec papa, de l'amour aussi, mais de la musqiue et la fougue de la jeunesse surtout !

Caroline.

26/09/2012


Et toi comment tu t'appelles ?
Nadine Fabry
Pastel
13



 Maurice, Mali et France, trois enfants, leur pays  : le Mali, la France et l'Île Maurice...
Ce qu'ils aiment par-dessus tout c'est jouer à la balançoire et sentir le parfum de la terre, des fleurs et de la mer.
Maurice, Mali et France nous ouvre la porte de chez eux, chacun leur tour pour nos raconter leurs origines, nous montrer leurs maisons et leurs familles.

Un livre émouvant sur les différences et ressemblances de chaque enfants du monde entier.
Beau et Fort.

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Joël Dicker

Editions de Fallois / L'Âge d'Homme
664 pages
22 €


 


Joël Dicker : si j'étais sa mère, je serais la plus fière des mamans.
Avoir un fils qui publie son deuxième roman et le voir figurer sur la liste des Goncourt avant parution !!!
Fantastique !

Maintenant l'histoire : Marcus, écrivain, doit rendre son deuxième roman à une date fixée, mais l'inspiration lui fait défaut - nous sommes en 2008, trois mois avant l'élection d'Obama.
     Le livre doit être écrit, promu, et vendu (avec succès) avant l'élection. Marcus va voir son ancien ami, prof de 60ans, écrivain lui aussi, et séjourne chez lui pour se remonter le moral (nous sommes en Nouvelle-Angleterre, petite ville calme).
Et, scandale : son ami prof, Harry, se retrouve en prison.
Marcus n'aura de cesse de l'innocenter par ses propres moyens, il mènera l'enquête parallèlement à celle des flics d'aujourd'hui. Pour cela sa perséverance et son opiniâtreté seront redoutables.
Nous plongeons dans la vie de ce prof d'université 30ans auparavant alors qu'il était amoureux d'une jeune fille de 15ans.

   Et maintenant je vous laisse découvrir le fil de ce roman qui se dévide comme une pelote. La fin est bien vue et les personnages s'enchainent sans que l'on se perde dans des dédales de surnoms, prénoms et autres mots inutiles. Bref.

   Un Bijou qui se dévore.


PS : J'ai oublié de vous dire... Je lui prédis le Goncourt.
 



10/09/2012


La patiente
Jean-Philippe Mégnin
Le dilettante
158 pages
15 €

Un médecin gynécologue - Une patiente - Camille D.
Vincent, sérieux, attentif ressent une félûre à la vue perçante de cette femme.
Puis la question qui fâche : Pour un homosexuel, gynécologue, c'est un choix professionnel étrange ?
Vincent perd pied et ne sait plus à quoi se raccrocher.
Nous lecteurs, on ne perd pas pied, au contraire, ce bijou de lecture et de suspense nous tient en haleine jusqu'au bout.

Craquez et savourez.


Jean-Philippe Mégnin viendra signer son livre le 1er décembre !!

05/09/2012

SAUVER MOZART. RAPHAEL JERUSALMY


Sauver Mozart

Sauver Mozart

Raphaël Jerusalmy

roman
ACTES SUD


De juillet 1939 à août 1940, le journal d'Otto J. Steiner, critique musical salzbourgeois reclus dans un sanatorium en déshérence au cœur d’un monde qui tombe en miettes. En orchestrant la vengeance de la musique contre l’Histoire, Raphaël Jerusalmy signe le roman irrésistiblement cruel et drolatique d’un destin à deux doigts de changer celui du siècle.
Tuer Hitler, sauver Mozart ... sauver l'honneur de la musique.
Et faire une sortie digne, par un acte de rébellion inspiré, une dernière pirouette avant de quitter le monde ...
M.Jo a adoré ( :" un petit bijou, très profond, humain au 3em degré ... pas gai" ), et moi aussi. Pas gai, certes, mais d'un humour abrasif et décalé qui colle formidablement à l'histoire.
 

01/09/2012

Les désorientés, commenté par une lectrice


Les désorientés
Amin Maalouf
Grasset
519 pages
22 €

On s'attend à lire beaucoup de descriptions sur le Liban "d'avant-guerre", pays du lait et du miel à la douceur levantine. Il s'agit plutôt de réflexions sur l'état de ce pays, les raisons de ses guerres, les souvenirs d'étudiants amis confrantant leurs idées et cela ramène beaucoup à l'tétat du monde actuel.

Un très bon roman, un peu didactique, de lecture facile mais profonde. SUPERBE !

M-Jo.

31/08/2012

chapardeuse, commenté par une lectrice


Chapardeuse
Rebecca Makkai
Gallimard
368 pages
21 €

Aux Etats-Unis, apparemment, on détecte dès l'âge de 8 ou 10 ans qu'un petit garçon est "gay" et on n'hésite pas à le mettre entre les mains d'un pasteur évangélique tordu (probablement pédophile...) pour le faire rentrer dans le droit chemin !
Une bibliothécaire au grand coeuret aux idées plus modernes essaie de le tirer d'affaire quand il lui demande du secours, tout en prenant des risques pour elle-même.
Fuite, road-movie, c'est ahurissant et peu vraisemblable mais on s'y laisse prendre et on fait des voeux pour qu'elle réussisse !

M-Jo

30/08/2012

Les morsures du passé, de Lisa Gardner


Les morsures du passé
Lisa Gardner
Albin Michel
439 pages
20.90 €

DD Warren : 40 ans, commandant de police
Alex : professeur de "Police"
               Ils garantissent une paire pas triste.

Puis une famille : Victoria, Michael, et leur fils Evan. Un enfant très difficile.

Danielle, infirmière en pédopsychiatrie, seule survivante d'une tuerie de sa famille il y a 25 ans. Elle ne s'en est jamais remise et soigne les enfants en guise de thérapie.


Deux séries de meurtres dans la petite ville se succèdent en quelques jours...

DD Warren ne dort plus.
Ne rêve plus.
Ne s'imagine plus dans les bras d'Alex.

Et nous ? On ne dort plus non plus.

Ce roman de Lisa Gardner ne se lâche pas. Comme les précédents.

29/08/2012

LE VIEUX QUI NE VOULAIT PAS ...

LE VIEUX QUI NE VOULAIT PAS FETER SON ANNIVERSAIRE

JONAS JONASSON



Commenté par Sandrine, une lectrice :

Nous suivons le héros (malgré lui) au fil d'aventures ubuesques et fantasques auxquelles l'on croit malgré tout sans peine, tant tout s'enchaîne simplement, presque naturellement.
Le style est simple et efficace, l'humour grinçant et le livre se dévore.
Le récit en "flash back" ne nuit en rien à la fluidité de l'ensemble.
A ne pas manquer.

LE MEILLEUR DES JOURS. YASSAMAN MONTAZAMI


YASSAMAN MONTAZAMI

LE MEILLEUR DES JOURS

Nous devons à la générosité de l'éditeur SABINE.WESPIESER cette quatrième de couverture très très complète :

Après la mort de son père, Yassaman Montazami se réfugie dans l’écriture pour tenter de garder vive la mémoire de ce personnage hors norme. La drôlerie et la cocasserie des souvenirs atténuent peu à peu l’immense chagrin causé par sa perte.
Né avant terme, condamné puis miraculé, l’enfant adulé par sa mère, qui jamais ne lui refusa rien, fut nommé Behrouz – en persan : « le meilleur des jours » –, un prénom prédestiné pour un futur idéaliste épris de justice et un pitre incapable de prendre la vie au sérieux.
Envoyé en France pour y poursuivre des études qu’il n’achèvera jamais, il participe à sa manière aux événements révolutionnaires de 1979, au cours desquels l’Iran bascule de la monarchie à la République islamique, en faisant de son appartement parisien un refuge pour les Iraniens en exil. Leurs chassés-croisés entre Paris et Téhéran donnent à l’auteur l’occasion de brosser une multitude de personnages improbables et issus des milieux les plus divers : une épouse de colonel en fuite, fanatique d’Autant en emporte le vent, un poète libertin, mystique et interdit de publication, un révolutionnaire maoïste enfermé à la prison d’Evin, et même un ancien chef d’entreprise devenu opiomane.

... et à celle de l'auteur, née à Téhéran, vivant à Paris, ce portrait tendre et pourtant réaliste d'un père et d'une famille au beau milieu de la tempête qui a secoué leur pays, portrait brossé avec le même délicieux humour que le Persépolis de Marjane Satrapi, la violence en moins ...


L'art du jeu, commenté par une lectrice


L'art du jeu
Chad Harbach
Lattès
664 pages
22.50


Plantons le décor : Westish College, Wisconsin ; son équipe de baseball, les Harponneurs. Henry, Mike, Owen, joueurs de cette même équipe ; Guert et Pella Affenlight, respectivement président du college et sa fille, liés de diverses façons à ces joueurs.

Henry est un jeune prodige. Au fur et à mesure des matches, un avenir brillant semble lui être destiné.

Et puis un jour...ça dérape.


Et vous voilà pris dans une sorte de jeu de domino, ou une spirale infernale, au choix… On hésitera tout au long de la lecture de ce roman à le définir comme une série de portraits, un roman sportif, « de campus » ou simplement un roman typiquement américain.

Au final, peu importe car ce roman est les trois à la fois. Le lecteur fait connaissance avec des personnages forts, ambigus, imparfaits, obstinés, déprimés, délicats, mais tous attachants… Au point que l’on se sent impuissant à assister à la chute de Henry, à l’onde de choc qui touchera ses proches puis les proches des proches. On aimerait pouvoir leur épargner tout cela et puis quel soulagement quand, enfin, l’air redevient (un peu) respirable.

Dans le même temps, le lecteur vit dans ce college, se retrouve plongé dans son rythme, ses tensions, ses petites histoires, sa routine et certainement dans cette période étrange de la vie où tout bouge très vite. Il y a cette atmosphère particulière que l’on a pu voir dans certains films ou lire dans certains romans (on pensera inévitablement aux Revenants de Laura Kasischke : http://librairiedutheatre.blogspot.fr/2011/09/les-revenants-laura-kasischke-christian.html ).

Enfin ce roman est parsemé de références littéraires, philosophiques et culturelles. Guert, Owen, Pella vivent pour et par cette culture, celle de Thoreau, Whitman, Melville…Le campus, le baseball, l’importance du sport pour les étudiants américains, la « Nature » du Wisconsin…Ce roman est aussi, même s’il ne s’agit certainement pas de son but premier, une fenêtre sur une parcelle de ce qui fait les Etats-Unis, ce qui en fait (aussi) sa richesse.


Voilà. A la fin, on ne comprend pas forcément mieux le baseball ou le système éducatif américain, mais on a vécu les matches avec une réelle passion, on a envie de relire Moby Dick ou Henry Thoreau, on ressent encore de la tendresse pour ces personnages finalement si proches de nous…
 
Anne.

28/08/2012

Tigre, tigre ! de Margaux Fragoso


Tigre, tigre !
Margaux Fragoso
Flammarion
407 pages
21€

Histoire vraie :
Margaux et Peter. Elle a 7 ans ; lui, 51.

Un lien va se tisser pendant 15 ans et, nous lecteurs, on a du mal à y croire. Pourtant Margaux a un énorme besoin d'amour que ses parents n'assument pas ( père alcoolique, mère dépendante aux médicaments). Peter va se servir de ce besoin d'amour, en user et en abuser. Une complicité va naître. Et le piège se referme sur Margaux : elle sera dépendante de ce père adoptif, se créera un monde à elle pour s'y sentir bien.
Roman déroutant mais qu'on ne peut lâcher , car on veut comprendre pourquoi cette dépendance.
Traduit avec beaucoup de maestria par Marie Darieussecq.

Prince d'orchestre, commenté par une lectrice


Prince d'orchestre
Arditi
Actes Sud
271 pages
21.80 €


Chef d'orchestre adulé du public, au sommet de sa gloire, à qui tout réussit depuis toujours ( du moins en apparence), Alexis Kandilis va pourtant connaître une terrible descente aux enfers pour avoir mal parlé à un de ses musiciens et fait une faute d'interprétation dans un concert.

Le public ne comprend rien et l'applaudit follement,mais les critiques, toujours à l'affût, sont impitoyables.

De quoi est fait cet homme de tous les succès, d'où vient-il?, sa mère, sa femme, ses amis, sauront-ils l'aider à remonter la pente fatale?

Dans " le Turquetto," Arditi parlait de peinture avec l'assurance et les connaissances d'un spécialiste, dans ce roman, même démarche pour la musique.

Il ne nous épargne aucun détail, joue sur les notes, mais le charme agit moins, et on se lasse un peu de ses abondantes citations, surtout que  son héros se révêle bien peu "aimable" à la fin.

Lu avec intérêt, ce roman me laisse troublée et perplexe. Tant de laideur sous couvert de belle musique!!!

M-Jo

Pour seul cortège, commenté par une lectrice

Pour seul cortège
Laurent Gaudé
Actes Sud
176 pages 18 €

Belle écriture et souffle épique pour ce récit de la fin d'Alexandre le Grand; Après sa mort, la fille de Darius, roi perse vaincu, qui avait choisi de se retirer du monde , de ses dangers, de ses intrigues mortelles, accepte pourtant de ramener le corps d'Alexandre sur sa terre d'origine.

Laurent a su se glisser dans le style superbe des épopées classiques, mais cela reste un peu compliqué à lire, on se sent bien ignorant de tout ça!

A conseiller et réserver sans doute aux passionnés d'histoire ancienne et amateurs de tragédies grecques.

M-Jo

24/08/2012

GRACE. DELPHINE BERTHOLON


Grâce
Delphine Bertholon

Ed J.C Lattès


1981. Dans sa maison près de Villefranche-sur-Saône, Grâce, trente-trois ans, vit au rythme des retours de son mari, représentant en électroménager, lorsqu’une jeune fille au pair polonaise vient perturber une vie qui semblait jusque-là toute tracée …
En 2010, Nathan, son fils, vient fêter Noël en famille. Mais cette année, tout est différent. Nathan apprend que son père, parti il y a déjà vingt neuf ans, est revenu. D’inquiétants phénomènes surviennent alors dans la maison de famille.

Grâce Marie Bataille, elle, se bat, oui, avec une dérisoire crânerie, contre ses fantômes ...
 Et peu à peu les souvenirs remontent, l'histoire familiale refait surface avec ses secrets et ses non-dits.
Tout à coup, la passerelle est bien fragile entre le passé et le présent ...

DELPHINE BERTHOLON SERA EN SIGNATURE A LA LIBRAIRIE LE 6 OCTOBRE



22/08/2012

L'amour sans le faire, Serge Joncour


L'amour sans le faire
Serge Joncour
Flammarion
320 pages
19€


Dix ans de silence.
Franck téléphone à ses parents et une petite voix disant s'appeler "Alexandre" répond. Mais quel Alexandre? Son frère (du même prénom) est décédé il y a dix ans. Franck, étonné, revient voir ses parents.
Quant à Louise, son univers est restreint. Son mi-temps n'est pas passionnant et son plaisir est le café du matin. Elle décide de prendre une semaine de vacances et va voir son fils.
Puis Franck et Louise se rencontrent.
Histoire qui paraît simple mais qui ne l'est pas.             Lisez Joncour.
Le non-dit est présent, mais l'émotion aussi.



18/08/2012

Nos séparations, commenté par une lectrice


Nos séparations
David Foenkinos
Folio
6.50

"Séparation : n.f. du latin separatio. Fait de séparer, de rompre un lien, de se quitter". Déf du Petit Larousse illustré.

Fritz (né de parents post soixante-huitards) et Alice (fille de bonne famille) ; Fritz et Céline ; Fritz et Alice ; Fritz et Sonia ; Fritz et Iris ; Fritz et Alice. Et des cravates, une histoire de dents, Schopenhauer, un presque mariage, un mariage, un enterrement et des Polonais. Oui, pourquoi pas des Polonais en Suisse ?
Et, Alice, Alice, toujours Alice : l'amour ETERNEL.

Pas de pathos dans ce livre, un rebond cocasse pour changer de cap. Un roman léger qui se lit aussi vite que fleurit une rose rouge velours avec épines. Le livre se referme déjà et un sourire voire un rire apparaît. Une idée germe : à relire.

Mya

17/08/2012

BERNARD CHATELET. Au Fil d'émois.


BERNARD CHATELET

Un peu, beaucoup, d'autodérision, au fil des " moi " ...
Un auteur aux multiples facéties, pardon, aux multiples facettes ...
Noveliste ( Au Fil d'émois. Famille, je thème ... ) Romancier ( Mamie H ) ou parfois à la frontière de l'un et de l'autre ( T'iras pas cracher sur ma Dombes ) . Complice au théâtre, metteur en scène de ses propres textes, dessins, pièces, expos. Et fidèle, en plus de ça, à sa ville, à sa région, à ses amis, à sa libraire ...

Un des auteurs fétiches de Lydie Zannini.

( voir précédents articles. 17/02/2011. 8/03/2012. )




Le Sixième Crime. Sébastien Fritsch


Le Sixième crime
Sébastien Fritsch
aux éditions fin mars début avril
ROMAN
5 €

Publié maintenant aux éditions fin mars début avril en format poche, un très court et très joli roman à suspens, roman noir éclaboussé non pas de sang, comme on pourrait le penser, mais de la lumière de la Drôme Provençale et du talent de l'écrivain .
Comment vous mettre sur la piste sans vous en dévoiler le mystère ?
Un polar ? Un roman à tiroirs  ? Un petit livre, en tout cas, très joliment tourné, une petite perfection d'écriture.
D'écriture, justement, il est beaucoup question dans cette histoire aux rebondissements inattendus ...
La lecture des vingt dernières pages est un régal, tant la sensation d'étrangeté se mêle à la poésie, l'inquiétude diffuse faisant place peu à peu à une surprenante impression de bien-être, d'aboutissement ...







16/08/2012

Shibumi, commenté par une lectrice

Shibumi
Trevianan
Gallmeister
445 pages
24.50 €


Roman d'espionnage, d'aventures ? Ou tout simplement la vie d'un homme "antihéros médiéval" vivant au XXsiècle.

Né à shangaï, d'une mère russe, protégé par un général japonais puis par un maître de Go, M.Hel devient un assassin redouté et redoutable. A sa retraite, il s'installe au pays Basque avec sa concubine mais reste, l'homme le plus recherché de la "Mother Compagny" : supra gouvernement (organisation internationale dont la gouvernance est assurée par les américains) ou d'une vengeance ???

La quête de M. Hel   : le Shibumi - forme d'accomplissement de soi, recherche de l'excellence - ; type un jardin japponais où chaque végétal, chaque minéral est à sa place pour la sastifaction des sens et où l'eau s'écoule comme la vie.

Shibumi est un va-et-vient entre l'itinéraire de M.Hel (longs passages) et "l'opération de dissuasion" américaine qui va indirectement l'impliquer. un ouvrage bien charpenté, mêlant le raffinement japonais et la culture américaine (critique sévère de l'Amérique par l'auteur).

 Entrez dans ce jardin japonais, qui se découvrira au fur et à mesure;  prenez le temps de vous attardez; hélas vous arrivez vite à destination. Ce livre a été écrit en 1979 mais peut-être vous permettra-t-il  d'oberver le monde du XXI siècle sous un autre jour. Il reste quelque impression..." Un livre à "savourer".

 Mya -

07/08/2012

Nous étions des êtres vivants. Nathalie Kuperman

Nous étions des êtres vivants
Nathalie kuperman
folio

" ...  nous étions à vendre. Nous avions peur de n'interesser personne, peur du plan social. "

Ils étaient des êtres vivants, ils se retrouvent soudain au bord du néant social... Et chacun s'apprête à sa manière à faire le deuil, ou pas, de longues années d'investissement professionnel et, forcément, personnel.

Nathalie kuperman nous livre ici un roman singulier qui colle aux réalités des témoignages entendus ça et là, aux infos, dans les récits de proches, ou dans des expériences partagées. Au  choeur des salariés répondent les monologues de quelques protagonistes, comme dans une tragédie antique.
Le talent de l'auteur, cependant, est de manier angoisse et colère avec humour et sens de la dérision, et d'en rendre ainsi la lecture supportable.
Ainsi se dessinent des portraits, à la fois féroces et drôles, d'individus cyniques ou pathétiques, en tout cas tellement humains ...










Quatre petits bouts de pain, Magda Hollander-Lafon


Quatre petits bouts de pain
Magda Hollander-Lafon
Editions Albin-Michel
148 pages
13€



"Dans la première partie de ce petit livre, intitulée « Les chemins du temps », Magda Hollander-Lafon nous parle très précisément de l’horreur des camps de concentration, de ce qu’elle y a vécu, vu, ressenti. Son écriture métaphorique et poétique par moment contraste avec l’horreur du propos. 
Tout au long du livre, sa pensée est soutenue par un éclat de joie, l’espoir en l’humain qui lui a permis de retrouver créativité en elle pour construire sa vie. 
Cette vieille dame pétillante de vie nous accompagne dans nos méditations philosophiques, religieuses sur la vie, avec beaucoup de simplicité."
Laure C.

L'île Joyeuse, Dawn Powell


L'île Joyeuse
Dawn Powell
Editions Quai Voltaire
311 pages
22€

"L’île joyeuse, c’est cet îlot new yorkais des années trente où convergeaient toutes les graines d’artistes, toute personne se prévalant d’un talent d’écrivain, d’acteur, de chanteur… Dawn Powell nous fait suivre toute une pléiade de personnages, leur mode de vie, relations, amours. Il nous plonge dans les intrigues, les mesquineries de ce petit monde artistique, nous explique comment lire les codes de cette société frivole qui détient les règles de la célébrité, de leurs amitiés supposées qui ne sont que relations entre protégés et protecteurs, et où l’amour se calcule… jusqu’à un certain point. Nous nous retrouvons au cœur de leurs dialogues, de leurs tourments et de leurs dénouements.
Mais sous la frivolité apparente, Dawn Powell dessine des caractères plus sombres, solitaires, des pensées plus complexes, des personnes en quête de liberté et d’un rêve qui transformerait leur histoire et masquerait le passé."

Laure C.


La dernière conquête du Major Pettigrew, Helen Simonson


La dernière conquête du Major Pettigre
Helen Simonson
Nil
494 pages
21€30


"Dans ce roman charmant et drôle, le très respectable Major Pettigrew, sexagénaire à la retraite, navigue entre un club de chasse snob, très conventionnel et fermé de la petite commune provinciale où il vit, une relation avec un fils ambitieux exerçant ses talents financiers à la City londonienne, et une amitié avec madame Ali d’origine pakistanaise, fervente admiratrice de Kipling.
Toute cette histoire est joyeusement menée par Helen Simonson, à l’humour caustique, l’écriture bien rythmée, et qui n’hésite pas à pimenter le scénario de personnages et d’évènements hauts en couleur. Elle nous laisse entrevoir une Angleterre contrastée, cherchant encore ses marques entre tradition et modernité, une Angleterre qui ne semble pas avoir complètement digéré son histoire coloniale, mais qui n’oublie jamais l’heure du thé!"

Laure C.